1. Accueil
  2. Prêt immobilier
  3. Actualités
  4. Immobilier : la bulle des JO éclate à Paris

Immobilier : la bulle des JO éclate à Paris

Immobilier : la bulle des JO éclate à Paris
Immobilier : la bulle des JO éclate à Paris

À l'approche des Jeux Olympiques de Paris 2024, les propriétaires bailleurs, mettant leur bien en location sur Airbnb, ont dû revoir leurs attentes à la baisse concernant les gains potentiels. Clément Eulry, directeur France et Belgique d'Airbnb, a annoncé sur BFM Business que les propriétaires ne devraient pas s'attendre à des bénéfices massifs. "Les propriétaires ne s'attendent pas à faire fois 10 (...). On est sur un petit doublement du prix à la nuitée : + 85 %", a-t-il précisé fin avril. Cette déclaration a confirmé les inquiétudes déjà ressenties par les propriétaires depuis quelques semaines.

Meilleur taux immobilier

3,30%sur 15 ans(1) Simuler mon taux

Meilleur taux immobilier

3,45%sur 20 ans(1) Simuler mon taux

Meilleur taux immobilier

3,55%sur 25 ans(1) Simuler mon taux

Taux Empruntis relevés le 23/06/2024

Une baisse progressive des tarifs

Les données d'Airdna, spécialiste de l'analyse des locations de courte durée, montrent une tendance claire à la baisse des tarifs à mesure que la date des Jeux approche. En janvier, le tarif moyen par nuit à Paris était de 619 €, 627 € en février, 594 € en mars pour finalement tomber à 508 € en avril.. Cette même tendance est observée en banlieue, avec une offre estimée à 302 € en janvier à 297 € en avril. Ces chiffres indiquent que les propriétaires ne parviennent pas à maintenir des prix élevés en dépit de la forte demande anticipée pour les Jeux Olympiques.

Une offre en expansion et des taux d'occupation en baisse

L'augmentation significative de l'offre de logements disponibles à Paris et en banlieue semble être une des raisons principales de cette baisse des prix. Selon Airdna, les annonces actives à Paris ont augmenté de 34 % sur un an au cours des six derniers mois.

💡

L’offre a augmenté radicalement parce que beaucoup de propriétaires ont prévu des fins de baux juste avant les JO pour pouvoir louer leurs biens à de nouveaux prix.

En banlieue, cette hausse est encore plus marquée avec une augmentation de 55 %. Comme évoqué précédemment, cette expansion de l'offre a affecté les taux d'occupation. Pour les trois premières semaines de juillet, le taux d'occupation était de 40 % en 2023, contre seulement 22 % cette année. Toutefois, une légère hausse est observée autour des dates des Jeux, atteignant 28 % contre 24 % l'année précédente.

Les perspectives pour les propriétaires

Malgré la baisse des prix et des taux d'occupation, les propriétaires continuent de mettre leurs biens en location. Le nombre d'annonces sur les plateformes comme Airbnb et Booking a explosé, notamment dans certains arrondissements de Paris.

Même si les prix ont diminué de manière significative, de nombreux propriétaires restent optimistes quant à la possibilité d'une hausse des réservations à l'approche des Jeux. En effet, les comportements de réservation peuvent encore évoluer, avec une tendance historique à un pic de réservations à moins de deux mois de l'événement. 

Profitez de notre expertise au meilleur taux !

à partir de 3,30% sur 15 ans(1)

Autres actualités

Guide du crédit

Pour vous aider