Pret immobilier

Comparez facilement les taux immo

  1. Accueil
  2. Pret immobilier
  3. Actualités
  4. Immobilier ancien : le marché résiste à la crise

Immobilier ancien : le marché résiste à la crise

Immobilier ancien : le marché résiste à la crise
Immobilier ancien : le marché résiste à la crise

Rédigé par Empruntis le 14/01/2021

L’indice des prix de l’immobilier Meilleurs Agents - Les Echos est formel : l’ancien a progressé en 2020 malgré la crise sanitaire et la baisse des ventes. Mais si elle n’a pas retourné le marché, grâce notamment aux taux bas de crédit immobilier, la situation pandémique a modifié la donne, avec en l'occurrence une courbe fortement aplanie à Paris (+1,8%). 

Un recul des transactions modéré

Le million de transactions dans l’ancien en 2019 reste un heureux souvenir pour les professionnels de l’immobilier, mais la baisse des ventes en 2020 n’aura pas été aussi importante que redoutée : 980 000 selon la Fnaim, ce qui représente une diminution de « seulement » 8%. Un modèle de résilience ! La solidité de la pierre n’est plus à démontrer, preuve en est la progression linéaire des prix dans l’ancien en 2020 (+2,1% à l’échelle du territoire), supérieure à celle constatée dans toute la France en 2019 (+1,9%). Néanmoins, la crise sanitaire n’a pas été sans effet : elle a réparti plus équitablement la valorisation des biens au bénéfice des villes moyennes. Les 50 plus grandes villes de France ont affiché une progression de 2,3% et Paris a plafonné à +1,8%. 

L’exception parisienne

Le cas de Paris est symptomatique : la capitale était la locomotive du marché ancien en 2019 (+8%) en franchissant le cap des 10 000€/m², mais elle a subi davantage que le reste du territoire le contrecoup de la Covid-19. Il faut dire que le marché immobilier parisien est davantage dépendant des acquéreurs étrangers, et les restrictions de déplacement ont diminué la demande et ramené l’indice de tension immobilière de 26 à 6%. Sans compter qu’avec la crise sanitaire, les courts séjours ont chuté, diminuant l’intérêt des investisseurs. 

Crédit immobilier : les taux bas entretiennent la dynamique

Parmi les grandes villes, les plus fortes progressions de prix en 2020 se situent à Nantes (+5,5%), Strasbourg (+4,2%), Rennes (+3,9%), Marseille (+3,8%) et Lille (+3,7%) d’après Meilleurs Agents. Des métropoles régionales qui ont pour point commun d’afficher un tarif au mètre carré sous les 3 500€, soit bien en deçà des tarifs en vigueur à Lyon, Bordeaux et Nice où ils culminent au-delà des 4 400€. Outre l’attractivité de ces métropoles, c’est le maintien des taux du crédit immobilier à des niveaux planchers qui a entretenu la dynamique du marché en 2020, avec une moyenne à 1,20% fin novembre d’après l’Observatoire Crédit Logement/CSA. En plus de l’assouplissement des conditions d’octroi par le HCSF fin 2020, les taux du prêt immobilier devraient rester bas en 2021 d’après Meilleurs Agents, qui anticipe toutefois une baisse des prix de 1% dans l’ancien en raison de la conjoncture économique incertaine.

L’occasion donc pour les intentionnistes de concrétiser leur projet d’achat. Un courtier en crédit immobilier peut aider à dénicher le financement sur mesure au meilleur taux de crédit immobilier. Son accompagnement se poursuit jusqu’au déblocage des fonds.

Profitez de notre expertise au meilleur taux !

à partir de 0,53%* sur 15 ans

Autres actualités

Guide du crédit

Pour vous aider