Pret immobilier

Comparez gratuitement les taux immo

  1. Accueil
  2. Pret immobilier
  3. Actualités
  4. Immo : l’été va encore faire fondre les taux du crédit immobilier

Immo : l’été va encore faire fondre les taux du crédit immobilier

Immo : l’été va encore faire fondre les taux du crédit immobilier

Rédigé par Empruntis le 10/07/2019

Le chiffre donné par l’Observatoire Crédit Logement/CSA marque un nouveau record : en mai, le taux de crédit immobilier était en moyenne de 1,29 % seulement, et même 1,02 % sur 15 ans. Fin 2008, il était question de 5,07 % en moyenne et depuis, la courbe n’a fait que descendre, chutant sous les 4 % l’année suivante, sous les 3 % en 2014 puis sous les 2 % en 2016. Le financement d’un achat immobilier n’a jamais été aussi abordable, mais le retournement du marché du crédit n’est pas pour maintenant !

 L’effet papillon d’un taux OAT à 10 ans dans le négatif

La faute tout d’abord au taux d’emprunt d’État. Les obligations assimilables du Trésor à 10 ans affichent en effet des taux négatifs pour la toute première fois (-0,002%), les marchés financiers acceptant l’idée de perdre de l’argent pour placer de l’argent dans la dette souveraine de la France. Ce sont ces taux négatifs qui tirent vers le bas les taux du prêt immobilier, car ils entrent dans le barème du calcul effectué par les banques. Les experts tablent ainsi sur de nouvelles baisses de l’ordre de 0,1% d’après Capital. Le président du directoire de la Compagnie européenne de crédit Ulrich Maurel y prédit notamment "une chute du taux moyen pour tous les emprunteurs" d’ici la rentrée de septembre. D’autres envisagent des emprunts sur 20 ans à 0,5%, contre 0,97% en moyenne aujourd’hui pour les profils les plus solides.

 Les meilleurs profils privilégiés

La politique de la Banque Centrale Européenne (BCE) favorise donc les emprunteurs, et aucune inflexion n’est prévue dans les prochains mois. Dans ce contexte, les établissements prêteurs ont vite fait leur choix : ils préfèrent prêter aux particuliers – même à des taux très bas – que miser sur l’OAT. À cela s’ajoutent deux facteurs : la concurrence entre banques, et la grande fiabilité des emprunteurs français, qui n’affichent que 0,1% de crédits impayés – un record au niveau européen. Néanmoins, si ces taux bas permettent à plus de ménages de prétendre au prêt immobilier et donc à l’accession à la propriété, les écarts se creusent entre profils. Actuellement sur 20 ans, si les meilleurs emprunteurs peuvent prétendre au meilleur taux de 0,97%, ceux du dernier groupe doivent se contenter de 1,47%, et ce gap est appelé à augmenter au profit des premiers. Les crédits de longue durée permettant de rattraper la marge moindre des dossiers à très faible taux. 

Profitez de notre expertise au meilleur taux, c'est facile et gratuit !

à partir de 0,46%* sur 15 ans

Autres actualités

Guide du crédit

Pour vous aider