Pret immobilier

Comparez facilement les taux immo

  1. Accueil
  2. Pret immobilier
  3. Actualités
  4. Immo : la production de crédits immobiliers a fortement baissé en 2020

Immo : la production de crédits immobiliers a fortement baissé en 2020

Immo : la production de crédits immobiliers a fortement baissé en 2020

Rédigé par Empruntis le 03/02/2021

La chute redoutée a pris forme dans les chiffres de l’Observatoire Crédit Logement/CSA. En 2020, la production de crédits immobiliers a reculé davantage que le volume de transactions, et ce malgré des taux d'emprunt qui sont restés à des niveaux très bas. 

Le crédit immobilier a moins souffert que la VEFA

Les ventes dans l’ancien ont reculé « que » de 8% en 2020 d’après la Fnaim. Le neuf, lui, a davantage souffert avec une chute de 30% comme l’a rapporté Le Figaro. Et le crédit immobilier dans tout ça ? Sa baisse de production se situe entre ces deux chiffres, à -16,5% plus exactement. Une diminution plus que sensible, qui est toutefois inférieure à celle qui a touché le nombre de prêts immobiliers accordés : -18,1%. Une question se pose : pourquoi cette différence ? 

Covid-19 et HCSF ont tiré la production vers le bas

D’abord il est intéressant d’expliquer les raisons de cette forte baisse de la production de crédits immobiliers. La crise sanitaire fait évidemment partie de l’équation, la fermeture des agences bancaires et la suspension des visites ont entraîné le blocage des projets. Concernant la chute du nombre de prêts accordés, elle est en partie causée par l’impact financier de la crise sanitaire sur la solvabilité des ménages. Mais avant cela, c’est le resserrement des conditions d’octroi annoncé fin 2019 par le Haut Conseil de stabilité financière qui a écarté du financement certaines catégories d’emprunteur. Pour vérifier la faisabilité de son projet immobilier, un simulateur de taux d'endettement est mis à disposition. Il suffit de renseigner ses revenus nets mensuels et ses charges. 

Des emprunteurs moins nombreux mais plus aisés

Revenons-en à cette différence entre la baisse du volume de production (-16,5%) et celle – plus forte – du nombre d’emprunts (-18,1%). Elle s’explique justement par l’effet combiné de la crise sanitaire et des recommandations du HCSF : le profil de l’emprunteur moyen en 2020 a vu ses revenus nettement progresser. Le financement des emprunteurs avec des revenus représentant cinq SMIC ou plus n’a diminué que de 8% en 2020, alors que les profils avec trois le SMIC ou moins ont chuté de 24% dans le même temps. Les emprunteurs avec des moyens supérieurs se positionnent sur des budgets plus élevés, ce qui explique que le volume total a mieux résisté que le nombre d’acquéreurs financés par les banques en 2020.

Profitez de notre expertise au meilleur taux !

à partir de 0,58%* sur 15 ans

Autres actualités

Guide du crédit

Pour vous aider