Crédit immobilier : quel est votre projet ?

  1. Accueil
  2. Prêt immobilier
  3. Actualités
  4. Immo : la baisse des prix se confirme dans la capitale

Immo : la baisse des prix se confirme dans la capitale

Immo : la baisse des prix se confirme dans la capitale
Immo : la baisse des prix se confirme dans la capitale

Le marché immobilier est resté exceptionnellement dynamique en 2021 en dépit des incertitudes liées à la crise sanitaire. Si les ventes atteignent des records avec près de 1,2 million de transactions enregistrées, les grandes métropoles sont en perte de vitesse. Paris, à ce titre, ne fait plus recette.

Nouvelle géographie immobilière, Paris en net recul

Les grandes villes n’ont plus la cote. Signe fort de cette nouvelle tendance, les prix parisiens sont en baisse. On note ainsi sur l’ensemble des quartiers de la capitale un repli d’environ 1,7 % sur l’année. Seul le IVe arrondissement fait office d’exception avec une légère hausse de +0,3 % sur l’année. Alors que les prix évoluaient à un rythme frénétique il y a moins de deux ans, pour atteindre près de 11 000 euros le mètre carré, la capitale termine l’année 2021 à moins de 10 203 euros le mètre carré. Sous l’effet des confinements successifs et des mesures sanitaires, les Français ont de nouvelles attentes en matière de cadre de vie et de logement. La quête de verdure et d’espace redessine une nouvelle répartition immobilière.

La grande Couronne tire les prix du marché

Paris a connu de 2015 à 2020 une véritable flambée des prix avec + 23,3 %. Les prix de la capitale se stabilisent et diminuent légèrement depuis seulement un an. La baisse est particulièrement importante pour les petites surfaces situées au cœur de la capitale. En revanche, la grande couronne enregistre des hausses sans précédent. Les plus fortes augmentations concernent les grands logements de l’Île-de-France. C’est une nouvelle géographie immobilière qui profite aux villes moyennes, aux territoires périurbains ou encore aux zones rurales. Ces dernières ont vu leur prix s’envoler de 8,5 % depuis le début d’année, soit deux fois plus que les grandes métropoles. À titre d’exemple, la Seine-et-Marne et le Val-d’Oise augmentent en moyenne de + 6,5 % sur l’année.

Un repli du marché parisien à mesurer

La crise sanitaire a permis le développement du télétravail qui amène les ménages à se tourner vers un immobilier offrant plus d’espace et de verdure que celui des grandes métropoles. Pour autant, la Ville lumière conserve des atouts et une attractivité culturelle et économique indéniables. C’est la raison pour laquelle les prix ne devraient pas chuter significativement.

Par ailleurs, tous les indicateurs amènent à penser que le marché immobilier va maintenir sa dynamique grâce notamment à des taux de crédit immobilier qui restent bas. De plus, il existe des dispositifs spécifiques pour soutenir l’accession à la propriété sur Paris où les prix restent particulièrement élevés. Ainsi, le prêt Paris logement (PPL 0%), le prêt parcours résidentiel 0 % (PPR) ou le prêt à taux zéro sont des aides à l’achat qui permettent d’alléger le coût du crédit sous réserve d’éligibilité. À noter que ces différents prêts aidés peuvent être cumulés avec d’autres solutions de financement.

Profitez de notre expertise au meilleur taux !

à partir de 1,33% sur 15 ans(1)

Autres actualités

Guide du crédit

Pour vous aider

Besoin d'un prêt immobilier au meilleur taux ?

Nos courtiers sont disponibles pour répondre à vos questionsdu lundi au vendredi de 9h à 19h,
le samedi de 10h à 18h 😉

Choisissez votre créneau

Lun. 21 févr.

Un courtier expert vous rappelle

Ces données seront utilisées uniquement pour répondre à vos questions.