Crédit immobilier : obtenez le meilleur taux

À partir de 0,60 % sur 15 ans(1)
  1. Accueil
  2. Pret immobilier
  3. Actualités
  4. Immo : bilan d'un marché immobilier 2021 qui surprend

Immo : bilan d'un marché immobilier 2021 qui surprend

Immo : bilan d'un marché immobilier 2021 qui surprend
Immo : bilan d'un marché immobilier 2021 qui surprend

La crise sanitaire a bouleversé le marché immobilier. Malgré les mois de confinement et les mesures restrictives prises pour stopper la pandémie, le secteur affiche une belle dynamique. Retour sur une année 2021 sans précédent.

Volume de transactions record autour de la valeur refuge

Alors que de nombreuses incertitudes ont pesé sur le marché du logement en 2021, le secteur a confirmé sa dynamique en battant tous les records. On estime ainsi un volume de transactions historique estimé à 1 182 000 ventes sur l’année 2021, contre 1 024 000 en 2020. Cette augmentation est en grande partie due aux petites agglomérations, aux zones rurales et aux villes périphériques des métropoles où le nombre de transactions est en hausse. La pierre a de nouveau conforté sa position de valeur refuge, reflétant la recherche de sécurité et d’un investissement fiable et pérenne.

Une hausse des prix inégale sur le territoire

Si la hausse des prix de l’immobilier est significative avec une progression moyenne de +7 % sur l’année, on observe toutefois de fortes disparités. À la différence des années précédentes, les Français sont davantage attirés par les maisons qui voient ainsi leurs prix augmenter (+8,1 % en 2021 contre 3,3 % en 2019) plus rapidement que les appartements (+ 5,6 % en 2021 contre 5 % en 2019).

Par ailleurs, le rééquilibrage amorcé il y a plusieurs mois se poursuit avec un marché très dynamique dans les villes moyennes (+8,4 %) ainsi que les stations balnéaires (+12,2 %) et un ralentissement dans les grandes métropoles. Les prix stagnent à Paris après avoir connu de fortes augmentations entre 2017 et 2020. Dorénavant, ce sont les grandes villes de province qui s’envolent même si la capitale affiche toujours les prix les plus élevés du marché, avec une moyenne de près de 11 000 € au m2.

Nouvelle morphologie du marché immobilier

L’impact de la crise sanitaire est indéniable. La tendance n’est plus à la métropolisation, on assiste à une nouvelle morphologie du marché. Les Français se détournent des grandes métropoles et visent des villes moyennes en périphérie ou des zones rurales. On rêve désormais d’espace et de nature, au risque d’augmenter ses temps de trajets. Avec ces nouvelles orientations, la dynamique des prix est bouleversée. En effet, les mouvements de population des centres-villes vers les périphéries, villes moyennes et zones rurales, entraînent une véritable flambée des prix. C’est le cas notamment à Brest qui affiche une hausse de 18,4 % ou encore à La Rochelle (+14 %).

Les taux bas de crédit immobilier ont permis à plusieurs emprunteurs de concrétiser leur projet d’achat. Avec les nouvelles mesures du HCSF (Haut Conseil de stabilité financière) qui fixe le taux d’endettement à 35% (assurance comprise) ainsi que la durée d’emprunt à 27 sous conditions, il est plus que jamais recommandé de faire appel à un courtier en crédit immobilier. Ce spécialiste du financement saura optimiser le dossier de l’emprunteur pour augmenter ses chances d’être financé.

Profitez de notre expertise au meilleur taux !

à partir de 0,60%* sur 15 ans

Autres actualités

Guide du crédit

Pour vous aider

Besoin d'un prêt immobilier au meilleur taux ?

Un courtier expert vous rappelle

Quand souhaitez-vous être rappelé ?