Crédit immobilier : quel est votre projet ?

  1. Accueil
  2. Prêt immobilier
  3. Actualités
  4. Refonte PTZ 2024

Faites-vous partie des 6 millions de Français concernés par la refonte du prêt à taux zéro ?

Refonte PTZ 2024
Faites-vous partie des 6 millions de Français concernés par la refonte du prêt à taux zéro ?

Une nouvelle mesure destinée à lutter contre “l’effondrement du crédit immobilier” ! Lors d’une interview réalisée pour la matinale de RTL ce mercredi, Bruno Le Maire a annoncé un élargissement du prêt à taux zéro (PTZ). Si cette aide de l'État devait initialement prendre fin au 1er janvier 2024, elle sera finalement reconduite jusqu'en 2027 et améliorée afin de permettre à davantage de ménages d’accéder à un prêt immobilier.

Meilleur taux immobilier

3,35%sur 15 ans(1) Simuler mon taux

Meilleur taux immobilier

3,50%sur 20 ans(1) Simuler mon taux

Meilleur taux immobilier

3,60%sur 25 ans(1) Simuler mon taux

Taux Empruntis relevés le 17/04/2024

Une refonte totale du PTZ

Le PTZ va donc connaître de nombreux changements pour l’année 2024. En premier lieu, son montant maximum augmentera à 100 000 euros, contre 80 000 auparavant. Ensuite, la part qu'il pourra représenter par rapport à un autre crédit souscrit auprès des banques passera de 40 % à 50 % pour les ménages modestes. Le dispositif va également être prolongé jusqu'en 2027.

De plus, davantage de ménages vont pouvoir en bénéficier. Le ministre de l'Économie détaille que si “Vous gagnez entre 2 500 et 4 500 euros aujourd'hui vous n'avez pas le droit au prêt à taux zéro, demain vous y aurez le droit”. Près de six millions de personnes supplémentaires pourront alors en profiter.

Enfin, un grand nombre de communes faisant actuellement face à une tension locative importante y seront désormais éligibles. C’est donc près de “210 villes” supplémentaires qui seront concernées par ce dispositif.

Un effort supplémentaire demandé aux banques

Pour accompagner la mise en place de ce nouveau PTZ, Bruno Le Maire exhorte également aux banques de “se mobiliser” afin d’assouplir les conditions d’accès à ce prêt. Car dans le détail, le financement de cette mesure représente une dépense de 850 millions d’euros supplémentaire pour l'État.

Un effort qui s’avère cependant nécessaire, au vu des difficultés croissantes rencontrées par les ménages dans l’obtention d’un crédit immobilier. Si ce coup de pouce salutaire devrait aller dans ce sens, et réduire l’impact de la hausse des taux d’intérêt, certaines inquiétudes subsistent quant à l’impact d’un tel changement sur les prix immobiliers. À ce sujet, le ministre reste optimiste et assure qu’il n’aura qu’un “effet mineur” sur la hausse des prix.

Profitez de notre expertise au meilleur taux !

à partir de 3,35% sur 15 ans(1)

Autres actualités

Guide du crédit

Pour vous aider