1. Accueil
  2. Prêt immobilier
  3. Actualités
  4. Crise marché locatif

Effondrement du nombre de biens à louer, augmentation des loyers : la France en pleine crise du marché locatif

Crise marché locatif
Effondrement du nombre de biens à louer, augmentation des loyers : la France en pleine crise du marché locatif

Une crise silencieuse, mais bien réelle : louer un logement devient de plus en plus difficile en France. Un rapport du groupe “Se Loger” montre un véritable effondrement du nombre de biens disponibles à la location sur la plateforme, avec une chute de 36 % en a peine deux ans.

Un phénomène qui touche tout l'hexagone, mais qui reste particulièrement visible dans les grandes villes et les zones touristiques. Une situation exacerbée dans la capitale, où se loger s’apparente parfois à une mission impossible, car le nombre d'annonces de biens à louer a fondu de 74 % en trois ans.

La remontée des taux de crédit se répercute sur le marché locatif

Plusieurs causes viennent expliquer l’engorgement subi par le marché locatif. Avec le durcissement de l’accès au crédit, dû à la remontée des taux immobiliers, de nombreux locataires n’ont pas pu avoir accès au financement nécessaire pour devenir propriétaire. Ces mêmes locataires ont donc gardé l’appartement qu’ils louaient, brisant ainsi la dynamique de l’accès à la propriété, en entraînant un blocage du marché de la location.

En outre, le secteur locatif est aussi étroitement lié à celui de la construction, qui permet de réintégrer des biens sur le marché. Cependant, la relance de ce dernier tarde à se concrétiser. Selon les données de la Fédération du Bâtiment, les nouvelles mises en chantier ont elles aussi baissées de 16 % en 2023.

De nombreux logements interdits à la location

À ces causes s’ajoute la récente promulgation de loi interdisant la location des logements avec “une forte consommation d’énergie”, appliquée depuis le 1er janvier 2023, qui aggrave ce phénomène.

De plus, cette loi “Climat et résilience” prévoit d’interdire totalement la location des logements ayant un DPE noté F d’ici à 2028, soit environ 17 % du parc immobilier actuel. Ce qui risque, en somme, d’empirer la situation.

Des loyers de plus en plus chers

Conséquence de cette raréfaction, la demande augmente, et les prix aussi. La concurrence pour obtenir un bien en location s’intensifie, permettant à de nombreux propriétaires d’augmenter leurs loyers.

Ils ont ainsi grimpé en moyenne de 3,4 % dans les 10 plus grandes villes françaises en 2023. Cependant, cette hausse reste plafonnée à 3,5 % jusqu’en juillet 2024, grâce à la prolongation du “bouclier loyer”, mise en place par la loi du 7 juillet 2023.

Profitez de notre expertise au meilleur taux !

à partir de 3,52% sur 15 ans(1)

Autres actualités

Guide du crédit

Pour vous aider