Pret immobilier

Comparez gratuitement les taux immo

  1. Accueil
  2. Pret immobilier
  3. Actualités
  4. Crédit immobilier : un premier semestre très dynamique pour le marché

Crédit immobilier : un premier semestre très dynamique pour le marché

Rédigé par Empruntis le 27/06/2017

Crédit immobilier : un premier semestre très dynamique pour le marché

+10% ! Eh oui, le nombre de dossiers financés par Empruntis.com a augmenté de 10% au premier semestre 2017 par rapport à celui de 2016. Si ce chiffre sous-entend que le marché immobilier se porte bien, il reste à nuancer. Décryptage.

La hausse des prix de l’immobilier pénalise les emprunteurs

Récemment, dans notre étude sur le pouvoir d’achat immobilier nous vous révélions que les prix de l’immobilier avaient sensiblement augmenté dans la plupart des villes françaises. Il se trouve que cette inflation des prix est responsable de plus 70% de la hausse des mensualités des emprunteurs dans 6 des 11 plus grandes villes de l’Hexagone.

Si les taux d’emprunt permettaient depuis ces 3 dernières années de dynamiser le marché immobilier du fait de leurs baisses conséquentes (particulièrement durant l’année 2016), ce levier commence à s’essouffler. En effet, les taux de crédit, bien que toujours très bas, ont augmenté depuis le début d’année.

Alors oui le premier semestre 2017 a été dynamique ; toutefois, les transactions devraient légèrement diminuer à court terme, entre -2% et -5% sur le second semestre.

Quelles perspectives pour le second semestre ?

Rappelons que l’année 2016 a été exceptionnelle pour le marché immobilier : prix relativement stables et baisses historiques des taux de prêt ont dopé les ventes. Les emprunteurs ont été plus nombreux à accéder à la propriété.

De fait, comparer l’année 2017 à celle de 2016 n’est pas une mince affaire et peut paraitre défavorable. D’ailleurs, si l’été dernier avait présenté des chiffres record, cet été devrait plutôt être « à la normale » pour le marché. Que ce soit du point de vue de la demande ou des taux de crédit, la saison estivale est généralement une période de statu quo.

Quant à la rentrée ? La question est de savoir si les établissements bancaires auront atteint ou non leurs objectifs à la fin de l’été et donc seront enclins ou non à baisser (ou cas contraire, augmenter) leurs barèmes de taux d’intérêt. De plus, les dernières réglementations impactant les marges des banques devraient aussi jouer dans la balance.

Et du côté des acheteurs, il est impératif que les prix immobiliers dans les grandes villes arrêtent de s’envoler. Notons aussi que les dispositifs fiscaux (Prêt à taux zéro, loi Pinel) auront un impact direct sur la demande s’ils sont prolongés ou abrogés.

Vous envisagez d’acquérir un logement ? Pour préparer votre projet, calculez votre capacité d’emprunt gratuitement sur Empruntis.com. 

Quid des renégociations de prêt ?

Les renégociations de crédit immobilier représentaient une part non négligeable des transactions du marché, d’autant plus ces derniers mois grâce aux taux immobiliers record. L’activité commence à s’essouffler. En effet, le volume d’intentions de renégociation est en net recul et revient à des niveaux connus avant le deuxième trimestre 2014. Le volume d’intention était de 38% en septembre 2016, quand il est n’est plus qu’à 11% en mai 2017.

Profitez de notre expertise au meilleur taux, c'est facile et gratuit !

à partir de 0,46%* sur 15 ans

Autres actualités

Guide du crédit

Pour vous aider