Pret immobilier

Comparez gratuitement les taux immo

  1. Accueil
  2. Pret immobilier
  3. Actualités
  4. Crédit immobilier : La fin de « l’euphorie baissière »

Crédit immobilier : La fin de « l’euphorie baissière »

Rédigé par Empruntis le 30/08/2013

Crédit immobilier : La fin de « l’euphorie baissière »

Cela faisait des mois que les taux d’emprunt ne cessaient de baisser atteignant des niveaux historiques. En mai, un emprunt pouvait ainsi se négocier autour de  3% sur 15 ans et 3,35% sur 20 ans.
Si on pouvait espérer que la légère hausse de juin ne soit que passagère, les derniers chiffres d’août laissent peu d'illusions :  ce troisième mois de hausse consécutive annonce bien la fin de la baisse.

« La période de baisse sans discontinue des taux de crédits est bel et bien derrière nous » confirme ainsi Mael Bernier porte-parole d’Empruntis dans sa dernière lettre mensuelle.  « En trois mois, c’est une hausse du coût de l’argent de 0,15% qui a été enregistrée » continue-t-elle. 

Des taux à 3,15% sur 15 ans et 3,85% sur 20 ans 

  Concrètement, le mois d’août affiche des taux moyens à 3,15% sur 15 ans, 3,50% sur 20 ans et 3,85% sur 25 ans. Du côté des taux minima, très peu d’évolution : ils se maintiennent en général en dessous de la barre des 3%. Un bon dossier peut donc toujours espérer négocier son emprunt à 2,45% sur 15 ans et 2,60% sur 20 ans.

Des taux en hausse mais toujours bas

Si cette remontée peut paraître inquiétante il ne faut pas oublier que la longue période de baisses successives à amener les taux à des niveaux très bas. Aujourd’hui on revient ainsi aux taux d’octobre 2010, considérés alors comme record. «Il est clair que nous ne sommes plus dans l’euphorie baissière que nous avons connue pendant plus d’une année avant le mois de juin mais les taux restent  très bas» commente Mael Bernier.

Pourquoi une telle hausse ?

Comment expliquer la fin de la baisse ? Premièrement, il y a les OAT que les banques suivent quasi directement et dont les taux sont passés de moins 2% en juin à environ 2,50% fin août.

D’autre part il y a les banques, qui en prévision d’une mauvaise année s’étaient fixées des objectifs moindres pour  2013. Finalement la production a  été  "correcte" et certaines ayant atteint ou presque leurs objectifs à fin août, elles n’ont plus tellement intérêt à baisser leurs taux pour capter à tout prix une nouvelle clientèle.

Et demain ?

Dans ce contexte il y a peu de raisons que la tendance s’inverse vraiment. L’évolution pour le mois de septembre est encore incertaine même si l’hypothèse de nouvelles hausses légères semble aujourd’hui l’option la plus crédible.

La fin de la baisse ne veut pas dire qu’il faut abandonner tous ses projets immobiliers. « Il ne faut pas céder à la panique, les taux sont toujours très bas et nettement inférieurs à 4%, mais il est vrai que les futurs emprunteurs ne doivent plus compter sur de nouvelles baisses » conclut la porte-parole d’Empruntis.com.  

Profitez de notre expertise au meilleur taux, c'est facile et gratuit !

à partir de 0,72%* sur 15 ans

Autres actualités

Guide du crédit

Pour vous aider