Pret immobilier

Comparez gratuitement les taux immo

  1. Accueil
  2. Pret immobilier
  3. Actualités
  4. Crédit immobilier : comment le renégocier en 3 étapes

Crédit immobilier : comment le renégocier en 3 étapes

Crédit immobilier : comment le renégocier en 3 étapes

Rédigé par Empruntis le 09/05/2018

Renégocier son crédit immobilier ou le faire racheter peut permettre à l’emprunteur de réaliser d’importantes économies sur le coût du crédit. Néanmoins, tous les emprunteurs ne peuvent y prétendre. Tour d’horizon des critères à respecter et des étapes à suivre pour renégocier son prêt immo.

 Première étape : choisir son moment

Avant tout, il vous faut regarder le capital restant dû : soit la somme qu'il vous reste à rembourser sur le capital emprunté. Pour renégocier votre crédit, votre capital restant dû doit être supérieur à 70 000 euros. En-dessous de cette somme il vous sera difficile de bien renégocier votre prêt immobilier.

Vous devez aussi être vigilant quant à la durée résiduelle du prêt ! Pour cela, divisez par trois la durée de remboursement : pour renégocier, vous devez vous situer dans le premier tiers ou alors tout au début du deuxième tiers de la durée résiduelle.

Enfin en troisième, l’opération consistant à renégocier son taux de crédit immobilier ou à faire racheter ce prêt par un autre établissement bancaire suppose des frais : elle doit donc demeurer rentable. Pour cela, le différentiel de taux immobilier doit être suffisant. Il est généralement admis que la différence nécessaire doit être au minium de 0,80% à 1%. Selon les crédits, l’opération peut toutefois s’avérer intéressante avec une baisse moins significative du taux.

 Deuxième étape : mettre les banques en concurrence

Faire racheter son crédit immobilier peut être assez coûteux, car en plus des frais de dossier, il faudra s’acquitter des frais de garantie et des éventuelles pénalités de remboursement anticipé. Aussi, il est conseillé de demander à sa banque une proposition une renégociation puis de solliciter d’autres organismes bancaires afin de comparer les prêts immobiliers, par l’intermédiaire d’un courtier en crédit par exemple.

Les établissements financeurs qui portent des objectifs ambitieux sont parfois favorables à accorder des conditions très avantageuses pour attirer de nouveaux clients. A noter que les sociétés d’assurances viennent également concurrencer les banques sur le terrain de l’assurance de prêt immobilier, car elles proposent parfois des taux d’assurance décès-invalidité sur les crédits immobiliers beaucoup plus compétitifs.

 Troisième étape : définir la bonne stratégie

Généralement, l’emprunteur se voit proposer deux ou trois solutions pour son nouveau prêt immobilier. L’une consiste à réduire les mensualités et conserver la durée de remboursement. L’autre à limiter les échéances en gardant le même niveau de mensualités. Parfois, une solution alternative qui panache les deux précédentes peut être envisagée. Sauf difficultés financières particulières, il est recommandé d’opter pour une réduction de la durée du prêt. Il s’agit incontestablement de la stratégie la plus efficace pour optimiser ses économies.

Profitez de notre expertise au meilleur taux, c'est facile et gratuit !

Autres actualités

Guide du crédit

Pour vous aider