Pret immobilier

Comparez gratuitement les taux immo

  1. Accueil
  2. Pret immobilier
  3. Actualités
  4. Crédit : 30.5% des ménages avaient un prêt immobilier en 2010

Crédit : 30.5% des ménages avaient un prêt immobilier en 2010

Rédigé par Empruntis le 01/02/2011

Crédit : 30.5% des ménages avaient un prêt immobilier en 2010

Des résultats contrastés sur le front des crédits aux particuliers, c’est ce qu’il ressort d’une étude publiée par la Fédération bancaire française (FBF) et pilotée par l’Observatoire des crédits aux ménages.

Si la part des ménages français ayant un crédit immobilier s’est relativement stabilisée en 2010 (30.5%, contre 30.8% l’année précédente), la proportion détenant un crédit à la consommation est passée de 31.7% en 2009 à 30.1% en 2010. De manière globale, 49.5% des foyers avaient un crédit l’an dernier, en recul par rapport à 2009 (50.8%).

Dans le détail, l’enquête relève pour les crédits immobiliers une proportion significative d’accédants à la propriété avec 23.2% fin 2010, « soit l’un des taux les plus importants de ces dernières années ». Les raisons ? Elles tiennent aussi bien aux mesures instituées par les autorités publiques qu’aux conditions de prêt favorables proposées par les organismes prêteurs (taux d’intérêt, durée du crédit…).

Du côté des crédits à la consommation, un repli du taux de détention est observé, ce qui « s’explique par deux années de crise et par l’évolution de l’usage que font les ménages de ce type de crédit ». De fait, deux types de comportements sont observés quant à l’utilisation de ce crédit.

Dans le premier, les ménages recourent à ce prêt pour financer des travaux ou l’acquisition d’un bien d’équipement ou d’un véhicule, bref ce que l’on appelle un « projet de consommation ». Or, ce segment n’a pratiquement pas bougé par rapport à l’an dernier, au contraire du deuxième segment qui lui concerne les financements de loisirs et de vacances. L’étude pointe une baisse à 13.8% en 2010, contre 15.8% un an plus tôt.

En ce qui concerne leur situation financière, la majorité des ménages s’estime « à l’aise ou à considérer que leur budget est suffisant » (54.7% en 2010, contre 50% en 2008). Dans le même ordre d’idées, ils sont désormais 40.4% à penser que leur situation s’est détériorée, une proportion qui atteignait 43.3% en 2009 et 40.4% en 2008.

Quid de 2011 ? La souscription de nouveaux crédits devrait reculer si l’on en croît les prévisions de l’enquête. Ils sont en effet 4.1% à avoir l’intention de souscrire un crédit à la consommation dans les six prochains mois, contre 4.4% en 2009. Idem pour les crédits immobiliers : la proportion passe de 5.6% à 4.8%.

Selon la FBF, « il semble en effet que les ménages aient été très nombreux à réaliser leurs projets immobiliers par anticipation fin 2010 ». En cause : les conditions de financement plus favorables qu’aujourd’hui, ainsi que la réduction ou la suppression à partir de janvier 2011 des avantages procurés par certains dispositifs financiers (loi Scellier, crédit d’impôt…).

Conclusion : « les demandes pourraient donc être moins nombreuses en ce début d’année d’autant que les incertitudes sur l’avenir du marché immobilier (annonce de hausse de prix, remontée des taux…) pourraient faire hésiter les futurs emprunteurs ».

Profitez de notre expertise au meilleur taux, c'est facile et gratuit !

à partir de 0,55%* sur 15 ans

Autres actualités

Guide du crédit

Pour vous aider