Pret immobilier

Comparez gratuitement les taux immo

  1. Accueil
  2. Pret immobilier
  3. Actualités
  4. Coronavirus : des conséquences à court terme pour l’immobilier

Coronavirus : des conséquences à court terme pour l’immobilier

Coronavirus : des conséquences à court terme pour l’immobilier

Rédigé par Empruntis le 02/04/2020

Si la pandémie de Covid-19 va laisser des séquelles sur l’économie mondiale, son impact sur le marché immobilier sera davantage momentané d’après Xerfi Canal, qui argue notamment de la valeur refuge de la pierre et des taux bas du crédit immobilier.

Vers une crise durable ?

Il est évident que la crise sanitaire se double d’une crise économique, mais deux doutes subsistent : quand cessera la première et de quelle ampleur sera la seconde ? La pandémie n’a pas dit son dernier mot même après le gros de la vague. Et les prévisions d’une chute de 7 points de la croissance mondiale laissent augurer d’un coup de massue sur les économies du monde entier. Et déjà convoque-t-on le souvenir de la crise de 2008 voire de la Grande Dépression de 1929. À chaque fois, les répliques se seront fait sentir pendant au moins une décennie. Cela signifie-t-il que le marché immobilier sera durablement impacté ? Pas forcément d’après l’analyse de Xerfi Canal.

Un coup de frein, pas un coup d’arrêt

Pour son directeur des études économiques Alexandre Mirlicourtois, le coup pourra être rude à court terme pour les transactions immobilières. À l’instar de la consommation qui a chuté de 35% en France depuis le début du confinement, le marché est paralysé par les mesures de restrictions de déplacement qui empêchent les échanges de se dérouler malgré la digitalisation d’une partie des procédures (visites virtuelles, signatures de compromis ou de contrat de prêt immobilier, etc.). Surtout, c’est le manque de visibilité sur l’issue de la crise sanitaire et des conséquences économiques pour les particuliers qui va les inciter à temporiser dans leur projet, et ainsi nourrir le décrochage des ventes immobilières d’après Xerfi Canal.          

La pierre garde du crédit

Et Alexandre Mirlicourtois de rappeler l’ampleur de la baisse dans les 24 mois qui avaient suivi la crise de 2008 : -30% en matière de transaction et une chute de près de 10% des prix de l’immobilier. Mais l’analyste se veut néanmoins rassurant pour le marché de la pierre, qui profite à la fois de son image de valeur sûre renforcée par la chute des marchés boursiers sous l’effet de la pandémie, et des très bons taux du crédit immobilier. Si la confiance va faire défaut aux acquéreurs dans les prochains temps, elle demeure plus élevée en matière d’achat immobilier qu’en termes de placement financier ! Et les niveaux planchers des taux du prêt immobilier ne semblent pas près de s’évaporer avec la politique de relance de la Banque centrale européenne, ce qui peut entretenir l’effet d’aubaine de l’achat d’un bien dans ces conditions favorables.

Profitez de notre expertise au meilleur taux, c'est facile et gratuit !

à partir de 0,75%* sur 15 ans

Autres actualités

Guide du crédit

Pour vous aider