Pret immobilier

Comparez gratuitement les taux immo

  1. Accueil
  2. Pret immobilier
  3. Actualités
  4. 2019 : année record pour l’immobilier ancien, soutenue par les taux immobiliers

2019 : année record pour l’immobilier ancien, soutenue par les taux immobiliers

2019 : année record pour l’immobilier ancien, soutenue par les taux immobiliers

Rédigé par Empruntis le 30/12/2019

La conférence de presse "immobilier" des Notaires de France a permis de "chiffrer" une année 2019 exceptionnelle dans l’ancien, sous l’effet des taux bas du crédit. Et de mieux se projeter selon les territoires notamment, avec des gagnants et des perdants... 

Une croissance à deux chiffres

Lorsque les Notaires de France prennent la parole, on écoute. Et lorsqu’ils avancent un chiffre, on peut le relayer sans réserve : le volume de transactions dans l’ancien a bien dépassé le million sur douze mois à fin septembre 2019, pour atteindre 1 059 000 logements, soit une croissance à deux chiffres par rapport aux douze mois précédents (+10,4%) ! C’est l’effet spectaculaire de la baisse des taux du crédit immobilier, passé de plus 1,44 à 1,12% en moyenne sur la période d’après l’Observatoire Crédit Logement/CSA. Ce dynamisme du marché ancien est plus fort que la hausse des prix relevée par les Notaires de France (+4% pour un appartement, +2,5% pour une maison).

"Une valeur refuge"

Les Notaires de France rappellent une évidence : "L’immobilier est considéré comme une valeur refuge et un élément de réassurance pour l’avenir". Compte tenu des conditions actuelles d’accès au prêt immobilier, ils estiment à 56 m² la surface finançable d’un appartement ancien sur l’ensemble du territoire avec des mensualités de 800€ sur 20 ans et sans apport. Cette surface atteint 154 m² pour une maison ancienne avec une mensualité de 1300€. Mais évidemment, les différences de prix selon les secteurs géographiques ne donnent que peu de valeur à ces moyennes…

 Quel bien pour quel budget ?

Avec un budget de 100 000 € par exemple, les Notaires de France indiquent qu’il est possible d’investir dans un studio à Lyon, un appartement 2 pièces à Montpellier, un 3 pièces à Evry ou encore une maison de 4 pièces au Mans. Dans le cas d’un prêt immobilier de 250 000€ sans apport, on accède à un appartement 2 pièces dans le 11e arrondissement de Paris, un 3 pièces à Nice ou encore une maison de 4 pièces à Istres ou Toulouse. Et avec 500 000 € ? Au choix : un appartement 3 pièces à Issy-les-Moulineaux ou une maison de 4 pièces à Bordeaux !

 Le pouvoir d’achat immobilier s’est restreint à Saint-Etienne

Dans leur conférence de presse immobilier, les Notaires de France se sont également intéressés à l’évolution des prix sur dix ans. Un constat ? La force percée des villes de la façade ouest ! Dans le top 10 ; Rennes (8e) a gagné deux places, Bordeaux (2e) trois et Nantes (5e) quatre. Le pouvoir d’achat immobilier a également fait l’objet d’une étude des Notaires de France. S’il n’a pas évolué sur un an en moyenne, la baisse des taux du crédit immobilier s’annulant avec la hausse des prix, les acquéreurs sont gagnants à Reims (+4 m² pour un appartement) ainsi qu’à Dijon et Rennes (+2 m² pour une maison). À l’inverse, les Stéphanois ont perdu 9 m² pour un appartement et 6 m² pour une maison...

Profitez de notre expertise au meilleur taux, c'est facile et gratuit !

à partir de 0,75%* sur 15 ans

Autres actualités

Guide du crédit

Pour vous aider