Votre crédit à la consommation 100% en ligne

À partir de 0,40 % sur 12 mois*
  1. Accueil
  2. Credit a la consommation
  3. Actualités
  4. Rénovation énergétique : faut-il encore investir dans une chaudière gaz ?

Rénovation énergétique : faut-il encore investir dans une chaudière gaz ?

Rénovation énergétique : faut-il encore investir dans une chaudière gaz ?
Rénovation énergétique : faut-il encore investir dans une chaudière gaz ?

Le chauffage au gaz est banni des logements neufs… mais soutenu dans les projets de rénovation énergétique des Français. Dans ce contexte flou, faut-il continuer de miser sur la chaudière gaz à condensation pour réduire ses consommations, ou préférer d’autres technologies encore plus propres au moyen d’un crédit travaux par exemple ? 

Annonce de l’État : le paradoxe du chauffage au gaz

L’État est intervenu dans le secteur de la construction et de la rénovation en interdisant les promoteurs d’équiper les logements neufs d’une installation de chauffage au gaz à partir de 2021. Cependant le gouvernement finance en parallèle le chauffage au gaz dans les projets de rénovation énergétique des Français. MaPrimeRénov’, l’aide distribuée par l’Anil depuis le 1er janvier 2020 et étendue à l’ensemble des propriétaires depuis le mois d’octobre, soutient en effet l’installation d’une chaudière gaz à très haute performance énergétique, à travers une aide financière de 800€ pour les ménages modestes et de 1 200€ pour les foyers très modestes. Avec les CEE (certificats d’économie d’énergie), il est possible de cumuler plus de 2 500€ pour financer ce type d’appareil en parallèle d’un prêt travaux

Les avantages d’une chaudière gaz à très haute performance énergétique

Si la chaudière à gaz à très haute performance énergétique (THPE) est éligible à MaPrimeRénov’, c’est parce qu’elle permet aux Français de réduire leurs consommations de 20 à 30%. À basse température ou à condensation, avec du gaz naturel ou du gaz propane, elle récupère la chaleur pour augmenter son rendement et s’avère également peu polluante. C’est donc un investissement rentable avec une fourchette de prix comprise entre 3 000 et 7 000€. Un prêt travaux de 5 000€ permettra d’en financer une bonne partie avec des mensualités d’environ 111€ sur 48 mois (TAEG de 3,30%), compensées par les économies réalisées sur les factures énergétiques. 

Pompe à chaleur et chauffage biomasse, des alternatives plus coûteuses

La chaudière gaz THPE n’a pas à rougir en termes de performance, mais l’État préfère encourager des dispositifs basés sur les énergies renouvelables. C’est ce que proposent la pompe à chaleur et le chauffage biomasse. Les pompes à chaleur air-air, air-eau ou géothermique puisent la chaleur dans l’air extérieur ou dans le sol. L’avantage de cette ressource est d’être inépuisable et gratuite ! Les pompes à chaleur permettent de produire sur un an 60 à 70 % de l’énergie nécessaire à une consommation normale. Le chauffage biomasse est quant à lui, un moyen économique de se chauffer et il est surtout respectueux de l’environnement. Ce système emploie des énergies fossiles pour produire de l’eau chaude ou du chauffage, sans émettre de CO². Le chauffage biomasse est aussi plus économique : la chaudière offre de meilleurs rendements et une haute teneur énergétique. Mais le budget s’envole : 8 000 à 16 000€ pour une pompe à chaleur, jusqu’à 25 000€ pour les chaudières biomasse les plus performantes. Le cumul des aides peut toutefois atteindre 12 000€ pour le premier et 18 000€ pour le second, et le prêt travaux peut prendre le reste en charge. Pour découvrir ses futures mensualités, il est possible de réaliser une simulation gratuite de prêt travaux.

Trouvez votre prêt conso au meilleur taux !

à partir de 0,40%* sur 12 mois

  • Taux de crédit conso à partir de 0,40 % sur 12 mois !*

    *Pour un crédit conso de 10 000 €

    Taux de crédit conso

    Voir les taux crédit conso