Votre crédit à la consommation 100% en ligne

À partir de 0,40 % sur 12 mois*
  1. Accueil
  2. Credit a la consommation
  3. Actualités
  4. Les Français n’ont jamais eu aussi peu de crédit depuis 20 ans

Les Français n’ont jamais eu aussi peu de crédit depuis 20 ans

Les Français n’ont jamais eu aussi peu de crédit depuis 20 ans

D'après l'Observatoire des crédits aux ménages, moins d'un foyer sur deux avait un emprunt en 2013. Ils étaient ainsi 47,7% à rembourser un crédit l'an dernier soit le niveau le plus bas atteint depuis la création de l'organisme en 1989. Autre point révélé par l'étude : depuis quelques années, la répartition crédit immobilier- crédit à la consommation s'est inversée, le premier prenant le pas sur le second.



Le niveau le plus bas depuis 20 ans

Voilà maintenant quatre ans que les ménages ont de moins en moins recours au crédit. « Dans une économie déprimée, et faute de soutiens publics, nombre de ménages ont choisi d'abandonner ou de différer leurs projets immobiliers ou de consommation » justifie l'OCM. La part des foyers détenant un crédit est donc passée de 50,8% en 2009 à 47,6% en 2013.

Source : l'Observatoire des crédits aux ménages (OCM)

Le crédit immobilier prend le dessus sur le crédit à la consommation

En regardant de plus près ces chiffres, on remarque que les Français prennent davantage un crédit immobilier qu'un crédit à la consommation. En 2013, 31% des ménages détenaient ainsi un emprunt immobilier quand 26,6% remboursaient un crédit à la consommation. Parmi eux, 10% détenaient au moins deux types de crédit.

   Source : l'Observatoire des crédits aux ménages (OCM)

Si le crédit immobilier prend aujourd'hui le dessus, cela n'a pas toujours été le cas : avant 2010, les Français lui préféraient le crédit à la consommation. Deux facteurs peuvent expliquer cette inversion des courbes en 2010. D'abord, l'entrée en vigueur de la loi Lagarde qui pour protéger le consommateur a limité les conditions d'accès à l'emprunt et en particulier au crédit renouvelable. Ensuite, l'installation de la crise économique de 2008 qui a poussé les ménages à revoir leurs ambitions d'achat.

Avec ces deux facteurs cumulés, le crédit à la consommation n'a jamais eu aussi peu de clients depuis les premières statistiques sur le sujet en 1989. Le dernier record date de 1995 lorsque 27,3% des ménages détenaient un emprunt de ce type soit déjà 1% de plus qu'aujourd'hui.

Quid du crédit immobilier ?

De son côté, le crédit immobilier résiste étonnamment assez bien dans un marché en mauvaise santé. Avec 31% des ménages remboursant un crédit immobilier en 2013, le recul n'est que de 0,4% par rapport à l'an dernier (contre 1% pour les crédits à la consommation). Le niveau de détention revient donc à celui de 2011.

« Dans un environnement économique qui reste défavorable, la demande de crédits immobiliers s'est légèrement redressée au printemps 2013, notamment sur le marché de l'ancien. », avance l'OCM. « Certains ménages ont en effet concrétisé des projets immobiliers restés en attente de réalisation. Cependant, cette reprise n'a pas pu enrayer la tendance baissière ».

L'achat du véhicule, premier motif de crédit à la consommation

L'OCM s'est aussi penché sur les raisons pour lesquelles les Français prennent un crédit à la consommation. Sans surprise, c'est l'achat d'un véhicule qui arrive en tête des motifs : 

Pourcentage de ménages prenant un crédit à la consommation (par motif) :

 

2009

2010

2011

2012

2013

Acheter...

 

 

 

 

 

... une automobile, une moto

18,2

17,7

18,1

14,9

14,6

... un bien d'équipement de la maison (télé, électroménager...)

7,4

7

6,3

6,8

6,5

... un autre bien non professionnel

1,5

1,5

1,7

1,4

1,4

... un équipement de loisirs (bateau, skis, caravane...)

0,5

0,5

0,5

0,4

0,3

... un produit financier (actions, SICAV,...)

0,1

0,1

0,1

0,1

0

Payer...

 

 

 

 

 

... des frais de santé

0,8

0,6

0,5

0,5

0,5

... les impôts

1,1

0,8

0,8

1

1

... une prime d'assurance

0,2

0,2

0,1

0,1

0,1

... des dépenses de loisirs, des vacances

1

0,8

0,9

1

0,9

... une facture d'un montant exceptionnel ou imprévu

2,6

2,6

2,6

2,9

2,5

... les dépenses de consommation courante

3,6

2,7

2,9

3,1

3,1

... des travaux d'amélioration de votre logement

3,7

4,1

4,3

3,8

3,8

... le réaménagement de vos crédits

1,9

1,8

1,9

1,6

1,5

... d'autres dépenses non professionnelles

2,5

2,2

2,4

2,6

2,4

Source : l'Observatoire des crédits aux ménages (OCM)

 A noter que si l'achat de véhicule est la première raison des ménages pour prendre un crédit à la consommation, ce motif a diminué de 20% depuis 2009. Au regard des autres motifs qui restent relativement stables, il est clair que le recul du nombre de crédits à la consommation est dû en grande partie à cette baisse.

Des mensualités de remboursement jugées supportables

Enfin, d'après l'OCM, une grande majorité (84,5%) des ménages jugent leurs charges de remboursement supportables contre 85,7% en 2001 et 84,9% en 2012. S'ils sont moins nombreux qu'auparavant à supporter leurs mensualités, pour l'OCM la raison n'est pas dans les emprunts en soi « Cette évolution demeure modérée. Cette perception du poids de leurs charge provient, selon les personnes interrogées, de la détérioration de l'environnement général, et non de leur endettement ».

Et pour 2014 ?

Si les taux de détention de crédit sont au plus bas, 2014 semble s'orienter dans une perspective différente. Ainsi, l'OCM relève que 4,5% des ménages envisagent de souscrire un crédit immobilier cette année contre 4,1 et 4% fin 2011 et 2012. Même hausse d'intention du côté des crédits à la consommation, fin 2013, 3,9% annonçaient ainsi vouloir en prendre un en 2013 contre 3,5 et 3,6% en 2011 et 2012 pour les années suivantes.

Trouvez votre prêt conso au meilleur taux !

à partir de 0,40%* sur 12 mois

Autres actualités

Autour du crédit à la consommation

Pour vous aider