Votre crédit à la consommation 100 % en ligne

À partir de 0,40 % sur 12 mois(3)
  1. Accueil
  2. Credit a la consommation
  3. Actualités
  4. Crédit conso : proposition pour lutter contre le surendettement

Crédit conso : proposition pour lutter contre le surendettement

Crédit conso : proposition pour lutter contre le surendettement

Afin de lutter efficacement contre le surendettement des ménages, le sénateur UMP Philippe Marini souhaite encadrer davantage le crédit à la consommation. « Responsabiliser les acteurs du crédit à la consommation » afin de résorber le surendettement, c’est ce que préconise Philippe Marini dans une proposition de loi de 16 articles présentée hier aux journalistes. Principal axe développé : l’information au consommateur. Le sénateur UMP de l’Oise - également rapporteur général de la commission des finances de la « Chambre haute » - souhaite que les publicités sur le crédit conso avertissent les consommateurs des conséquences d’un emprunt mal géré. Les mêmes publicités ne pourront en outre plus « lier l’offre préalable de crédit et l’offre de lots promotionnels ». Particulièrement montrés du doigt, les crédits revolving et les opérations de rachat de crédits devront eux rayer toute mention relative à « leur nature à faciliter la gestion du budget de l’emprunteur ». Le démarchage pour vendre ces produits est également proscrit, de même que la vente de crédits revolving dans les grandes surfaces. En ce qui concerne les consommateurs, ils bénéficieront d’un délai de réflexion de huit jours entre la demande de crédit et la signature. Le plan ne prévoit en revanche l’ouverture d’aucun fichier positif, seule mesure susceptible de combattre le surendettement selon Geoffroy Bragadir, fondateur d’Empruntis.com. « Si cette proposition de loi part d’une intention, on peut regretter que la seule mesure réellement efficace n’ait pas été évoquée, [à savoir] le fichier positif ». Ce fichier indiquerait les encours de crédits des emprunteurs aux organismes financiers en cas de demande de prêt. Bémol : dans un souci de protection des libertés individuelles, la Cnil refuse ce dispositif. L’UFC-Que choisir n’en approuve elle pas moins le projet de loi de Philippe Marini et pour cause… Selon l’association de consommateurs, le coût très élevé du crédit renouvelable, associé au « matraquage publicitaire » autour de ce type de crédit et au manque de suivi des emprunteurs, accentue le « malendettement » des Français. Alors que 82% des dossiers de surendettement contiennent en moyenne six crédits revolving, l’UFC craint une aggravation du phénomène sous l’effet de la « crise économique et sociale » actuelle.

Trouvez votre prêt conso au meilleur taux !

à partir de 0,40% sur 12 mois(3)

  • Taux de crédit conso à partir de 0,40 % sur 12 mois (3)

    Taux de crédit conso

    Voir les taux crédit conso

Autres actualités

Autour du crédit à la consommation

Pour vous aider

Besoin d'un crédit conso au meilleur taux ?

Nos courtiers sont disponibles pour répondre à vos questionsdu lundi au vendredi de 9h à 19h,
le samedi de 10h à 18h 😉

Choisissez votre créneau

Lun. 21 févr.

Un courtier expert vous rappelle

Ces données seront utilisées uniquement pour répondre à vos questions.