Credit consommation

Comparez facilement les taux !

  1. Accueil
  2. Credit a la consommation
  3. Actualités
  4. Crédit conso : les Français préfèrent épargner en temps de crise

Crédit conso : les Français préfèrent épargner en temps de crise

Crédit conso : les Français préfèrent épargner en temps de crise

Rédigé par Empruntis le 12/03/2021

Face à l’incertitude qui plane sur l’avenir et aux restrictions imposées en contexte de pandémie, les Français n’ont pas le cœur à l’achat. C’est ce que révèle le récent Observatoire Cetelem de la consommation. Les Français qui le peuvent préfèrent épargner. Ceux qui se trouvent confrontés à une dépense imprévue ont recours au prêt personnel. 

La consommation en berne

Six Français sur dix pensent éviter les dépenses non essentielles dans les semaines à venir. Cet enseignement de l’Observatoire Cetelem de la consommation en dit long sur l’état d’esprit en tant de Covid-19. Il faut dire que le contexte actuel n’est pas pour simplifier les achats : centres-villes endormis par les confinements, couvre-feu limitant les sorties après 18h. À ces restrictions s’ajoute l’incertitude économique qui n’est pas propice au maintien de la consommation. 

L’épargne, un réflexe de sécurité

Les intentions d’épargne, par voie de conséquence, s’envolent pour atteindre 40% chez les Français. Ce qui est sous la moyenne européenne mais supérieur au chiffre enregistré en 2020. Certains élus songent d’ailleurs à imposer davantage ce surplus d’épargne dû à la Covid-19, mais le gouvernement n’est pas sur la même longueur d’onde. En revanche, il est bien conscient que cette propension à l’épargne (200 milliards depuis début 2020 selon la Banque de France), est un frein à la reprise économique... 

La moitié des foyers modestes confrontée à des dépenses imprévues

Mais tous les foyers ne sont pas en position d’arbitrer entre épargne et consommation. Selon une étude Cofidis, 29% des Français ont subi un imprévu financier en 2020, dont le montant a très nettement augmenté : près de 3 624€, contre 2 000€ en 2016. Parmi ces dépenses inopportunes, on retrouve sans surprise la panne de véhicule (35 %), les frais de santé ou encore les défaillances de l’électroménager. Mais des imprévus sont directement liés à la crise sanitaire et économique : perte de revenus (19 %), arrêt d’activité et perte d’emploi.

Aussi, quand l’épargne personnelle ne suffit pas à pallier ces charges – c’est le cas pour 36% des familles monoparentales, le crédit à la consommation se présente comme une option. Cette alternative a gagné +8 points ces 4 dernières années. Si un tiers des familles accepte de changer ses habitudes de consommation pour compenser une perte de pouvoir d’achat, cette attitude est en recul (-11%) et un sondé sur cinq privilégie le crédit à la consommation, à égalité avec le découvert bancaire. Le prêt personnel est un recours au découvert, avec une somme disponible immédiatement et un remboursement lissé sur la durée. Un simulateur gratuit de crédit conso, permet de calculer ses mensualités de prêt personnel.

Trouvez votre prêt conso au meilleur taux !

à partir de 0,50%* sur 12 mois

Autres actualités

Autour du crédit à la consommation

Pour vous aider