Comparateur d'assurance

Comparez gratuitement les assurances !

  1. Accueil
  2. Assurances
  3. Actualités
  4. Assurance : je roule à vélo, dois-je en prendre une ?

Assurance : je roule à vélo, dois-je en prendre une ?

Assurance : je roule à vélo, dois-je en prendre une ?

Rédigé par Empruntis le 04/06/2019

Le printemps revient et l’envie de sortir son vélo pour prendre l’air, faire du sport ou aller au travail pointe son nez. Le vélo a des arguments non négligeables pour l’écologie et même pour perdre quelques kilos superflus. Mais attention, rouler à vélo peut être dangereux et s’assurer pour être protégé est une option à laquelle il faut penser avant de se lancer sur la route.

 Que dit la loi en cas d’accident avec un tiers ?

Si l’on est victime d’un accident de circulation avec une voiture, un camion ou un deux-roues motorisé, l’assurance du véhicule responsable prend en charge les dommages corporels et matériels (vélo, vêtements, etc.) du cycliste, sauf si ce dernier a commis une faute dite inexcusable. La faute inexcusable est "une faute volontaire d'une exceptionnelle gravité exposant sans raison valable son auteur à un danger dont il aurait dû avoir conscience". En réalité, cette clause est très rarement appliquée et ne peut être utilisée contre les moins de 16 ans et les plus de 70 ans. Si l’on pratique le vélo dans un cadre sportif, l’assurance en lien avec la licence inclut une garantie responsabilité civile.

 Et si le cycliste se blesse seul ou renverse un piéton ?

Si le cycliste chute seul, sans l’intervention d’un tiers, en général sa couverture Sécurité sociale et la couverture maladie complémentaires suffisent à couvrir d’éventuels frais d’hospitalisation ou autres prestations médicales. Dans le cas de blessures plus graves qui entraînent des séquelles conséquentes, c’est un contrat d’assurance type "Garantie des accidents de la vie" qui pourra prendre en charge des indemnités journalières en cas d’arrêt de travail, des garanties en cas d’invalidité ou même de décès. Si le cycliste renverse un piéton et qu’il est reconnu responsable, c’est sa responsabilité civile qui devra assumer.

 Vol du vélo : différents cas de figure

Si le vélo est volé avec effraction dans la maison, garage ou cave, c’est l’assurance multirisque habitation qui pourra prendre en charge les frais d’indemnisation. S’il est volé à l’extérieur du domicile, il vaut mieux avoir souscrit une assurance, qui peut être une garantie optionnelle de l’assurance habitation, soit une assurance spécifique qui couvre le vélo et la casse du vélo, soit une assurance en lien avec une licence sportive. La plupart du temps ces assurances demandent que le vélo soit protégé par un antivol spécifique qui permet d’attacher le vélo par deux points fixes.

 

Trouvez la meilleure assurance en quelques clics.

Autres actualités

Pour vous aider