Votre assurance de prêt moins chère

jusqu'à -65% sur votre assurance de prêt**
  1. Accueil
  2. Assurance pret immobilier
  3. Profils emprunteur
  4. assurance de pret et co-emprunteur

Assurance de prêt : le co-emprunteur doit-il être assuré ?

L'essentiel en quelques mots

La banque exige toujours une assurance emprunteur pour la souscription d’un crédit immobilier, pour couvrir le montant emprunté en cas d’accident de la vie : c’est donc une protection à la fois pour l’emprunteur et pour la banque. Par principe, aux yeux de la banque, quand vous empruntez avec un co-emprunteur, les deux doivent être assurés.

Ensuite, il y a la question des quotités, c’est-à-dire la part assurée. 100% de la somme empruntée devant être couverte, si vous empruntez seul, vous avez automatiquement une quotité de 100%. Quand vous empruntez à deux, il est possible de répartir cette quotité si la banque n’exige pas une couverture à 100% pour chaque co-emprunteur, sachant qu’une couverture à 100% par emprunteur est gage d’un maximum de sécurité, même si elle entraîne un coût d'assurance plus élevé.

 

assurance de pret et co-emprunteur
Assurance de prêt : le co-emprunteur doit-il être assuré ?

Qu'est-ce qu'un co-emprunteur ?

Lorsque vous souscrivez un crédit immobilier seul, vous êtes seul emprunteur. Sitôt que vous empruntez à deux, vous devenez co-emprunteurs : vous souscrivez ensemble ce crédit. C'est le cas lorsque l'on emprunte entant que conjoints. Vous êtes alors engagés réciproquement et solidairement dans le remboursement du prêt. Avoir un co-emprunteur permet deux choses :

L’assurance de prêt doit-elle couvrir emprunteur et co-emprunteur ?

La banque exige que le montant du prêt immobilier soit couvert à 100% au moins. Par principe, emprunteur et co-emprunteur doivent donc être assurés.

Mais il est possible d’assurer chaque emprunteur selon des quotités différentes en fonction des revenus de chacun. Si la quotité à assurer, c’est-à-dire la part prise en charge par l’assureur, doit être au moins de 100% du montant du prêt, il reste possible de la répartir de différentes façons. Ainsi, on peut décider une quotité plus faible pour un co-emprunteur dont les revenus seraient moins élevés que ceux de l’emprunteur.

Par exemple, il est possible d’assurer un prêt à 70% sur l’emprunteur, et à 30% sur le co-emprunteur. Dans ce cas, si le premier décède, la compagnie d’assurance solde le prêt à hauteur de 70% du capital restant dû. Le co-emprunteur ne devra rembourser que les mensualités qui correspondent aux 30% restants.

Si les revenus des deux emprunteurs sont similaires, on peut aussi assurer le prêt à 50% sur chaque tête.

Vous pouvez même aller au-delà d’une quotité de 100% : emprunteur et co-emprunteur peuvent assurer leur crédit à 100% sur chaque tête, ce qui revient à assurer 200% du prêt. Si un sinistre survient, empêchant l’un des deux de rembourser sa part, l’autre n’a rien à rembourser et l’assurance emprunteur prend entièrement le relais. Vous pouvez, enfin, opter pour d’autres quotités à mi-chemin, en assurant par exemple emprunteur et co-emprunteur à 70% chacun.

La quotité assurée a une incidence sur le tarif de l’assurance emprunteur. Si vous assurez votre prêt à 200%, le coût total de votre assurance sera plus élevé. Vous pouvez revoir en cours de prêt les quotités à assurer à la hausse, ou à la baisse dans le cas où vous vous étiez couvert au-delà des exigences de la banque : si, par exemple, la banque vous a demandé une répartition à 50% sur chaque tête que vous avez choisi de vous assurer à 100% de la somme empruntée chacun, alors aucun problème pour baisser la quotité en cours de prêt.

Par contre, si vous souhaitez par exemple baisser les quotités à 75% chacun alors que la banque a exigé une couverture de 100% pour l'emprunteur et le co-emprunteur, alors il vous faudra un accord de la banque pour que la baisse soit possible. 

Comment bien répartir les quotités entre co-emprunteurs ?

Tout d'abord, la répartition des quotités dépend des exigences de la banque qui octroie le prêt. Si la banque demande une couverture à 100% pour chaque emprunteur, soit 200% de la somme empruntée, alors ceux-ci doivent se couvrir chacun à 100%.

S'il est possible de répartir ces quotités, on peut prendre en compte la situation professionnelle de chaque co-emprunteur et son niveau de revenus pour savoir quelle quotité choisir, ce qui revient à se poser la question suivante : en cas de sinistre, quelle part de remboursement pourrait assumer le co-emprunteur, en complément de la prise en charge par l'assurance de prêt ?

Enfin, et même si cela engendre un coût plus important, opter pour une répartition à 100% chacun est un gage de sécurité : cela permet de faire face à la situation quelle qu'elle soit (et même si elle implique que les deux co-emprunteurs voient leurs revenus diminuer), en ayant la garantie que le prêt sera remboursé en cas de sinistre couvert par l'assureur.

Est-ce possible d'être co-emprunteur sans assurance ? 

Non, il n'est pas possible d'être co-emprunteur sans assurance. En effet, toutes les banques exigent, par principe, qu'emprunteur et co-emprunteur soient couverts. C'est d'ailleurs une sécurité pour les emprunteurs eux-mêmes : en cas de sinistre, l'assurance de prêt prend en effet en charge les mensualités de crédit immobilier du co-emprunteur, selon les quotités et les conditions définies au contrat.

Quels sont les avantages d'assurer un prêt immobilier en tant que co-emprunteur ?

Lorsque vous souscrivez un prêt immobilier à deux, vous vous engagez en général pour un montant et une durée de remboursement conséquents. C'est pour faire face aux risques de défaillance de remboursement liés à un accident de la vie, que l'assurance de prêt est mise en place. Si elle est une garantie pour la banque de récupérer les sommes engagées en cas de sinistre, elle permet aussi aux emprunteurs de continuer à faire face à ce remboursement, malgré la perte de salaire engendrée par cette situation.

Quelles sont les garanties demandées par la banque à l’emprunteur et au co-emprunteur ?

Pour un crédit immobilier pour une résidence principale, les garanties demandées par la banque sont en général les suivantes :

 Les garanties suivantes, facultatives, peuvent être exigées selon la banque qui finance le projet :

La garantie perte d’emploi quant à elle, est toujours facultative.

Emprunteur et co-emprunteur doivent-ils souscrire la même assurance-crédit ?

Non, ce n’est pas obligatoire. La loi Lagarde de 2010 autorise les emprunteurs à choisir librement leur de prêt. Ainsi, il est possible de choisir le contrat le plus adapté et le moins cher pour chacun. Par défaut, la banque vous propose son assurance groupe à la souscription de votre prêt : ce contrat repose sur une mutualisation des risques entre tous les emprunteurs et co-emprunteurs, ce qui induit des cotisations en général plus élevées que si vous optez pour une assurance individuelle. Cette assurance externe doit offrir les mêmes garanties que l’assurance groupe de votre banque prêteuse afin que celle-ci accepte la délégation d’assurance.

Ainsi, emprunteur et co-emprunteur peuvent choisir un contrat chez deux assureurs différents et basé sur leurs propres risques, ce qui permet d’optimiser le coût global de l’assurance. Il est même possible d’effectuer une délégation d’assurance uniquement pour le co-emprunteur et de garder le contrat groupe de la banque pour l’emprunteur, et vice-versa.

Questions/réponses

Assurance de prêt : pourquoi doit-on assurer aussi le co-emprunteur ?

Emprunteur et co-emprunteur sont solidairement engagés dans le remboursement du crédit immobilier. Il faut donc que les deux soient couverts pour faire face à toute défaillance de paiement causée par un accident de la vie. 

Emprunteur et co-emprunteur doivent-ils souscrire les mêmes garanties ?

Les garanties à souscrire sont dictées par la banque qui vous octroie le prêt. Les garanties minimales demandées doivent donc être les mêmes pour l'emprunteur et le co-emprunteur. Pour une résidence principale les garanties demandées sont souvent décès, PTIA, ITT et IPT. Selon la banque, IPP et MNO peuvent être demandées. Toutefois, rien ne vous empêche de souscrire des garanties plus étendues que celles exigées par la banque, pour l'emprunteur comme le co-emprunteur.

Je suis co-emprunteur, puis-je choisir un assureur différent de l'emprunteur ?

Oui, vous pouvez choisir une assurance de prêt différente de celle de l'emprunteur, afin de trouver le meilleur tarif selon votre profil. Il vous faut juste respecter le critère d'équivalence des garanties, indispensable.  

Faut-il prendre une quotité de 100% pour chaque emprunteur ?

Le choix de la quotité s'effectue en fonction de la situation professionnelle et selon les revenus de l'emprunteur et du co-emprunteur. Si la banque ne demande pas une quotité à 100% chacun, vous pouvez donc répartir ces 100% entre emprunteur et co-emprunteur. Cependant, bien que cela entraîne un tarif plus élevé de votre assurance de prêt, une couverture à 100% chacun (soit 200% de la somme empruntée au total), vous offre plus de sécurité... Un crédit immobilier est en effet souscrit sur le long terme !

Trouvez la meilleure assurance de prêt