Assurance pret immobilier

Comparaison gratuite et sans engagement

  1. Accueil
  2. Assurance pret immobilier
  3. Actualités
  4. Assurance prêt immobilier : une aide régionale pour les Franciliens

Assurance prêt immobilier : une aide régionale pour les Franciliens

Assurance prêt immobilier : une aide régionale pour les Franciliens

Rédigé par Empruntis le 27/12/2019

En Île-de-France, les emprunteurs présentant un risque aggravé de santé pourront bénéficier d’une aide de la Région pour réaliser leur projet immobilier en 2020. Une nouvelle mesure de solidarité de la Région prévoit en effet de prendre en charge la surprime d’assurance de prêt.

 Très chère région parisienne

Acheter un bien immobilier en Île-de-France, cela coûte cher, plus que partout ailleurs sur le territoire français. En moyenne, le coût au mètre carré se situe à plus de 6 500€ pour un appartement et près de 3 400€ pour une maison d’après MeilleursAgents. Évidemment, les chiffres s’envolent dans la capitale (+10 000€/m² en moyenne) ou les Hauts-de-Seine (près de 7000€/m² pour une maison). Certes, le financement bénéficie des taux bas du prêt immobilier, mais la note s’alourdit pour les emprunteurs présentant un risque aggravé de santé. Car pour eux, l’assurance de prêt fait l’objet d’une surprime malgré la convention Aeras qui leur garantit l’accès au crédit.

 Un fonds régional de 3,7 millions d’euros

Dans ce contexte, la Région Ile-de-France a pris une initiative forte pour soutenir les malades et ex-malades désireux d’acheter un bien à Paris ou dans ses départements limitrophes. Sa présidente Valérie Pécresse a annoncé le mois dernier la création d’un fonds de 3,7 millions d’euros afin de pouvoir gommer les surprimes de 1 000 contrats d’assurance de prêt chaque année. Ce fonds doit "garantir les défaillances sur vingt ans" promet-elle. Le dispositif est dédié aux primo-accédants et s’aligne sur le plafond de la convention Aeras, à savoir un montant assurable de 320 000€ maximum.

 La galère des malades et ex-malades

Car les critères des assureurs ne laissent pas de place à la moindre "prise de risque" avec les candidats à l’emprunt touchés par une pathologie, ni même pour les acquéreurs qui ont vaincu la maladie. Pour un malade du cancer, il faut parfois un délai de dix ans après la fin des soins pour bénéficier du "droit à l’oubli" ! Les maladies chroniques, les affections de longue durée, les pathologies spécifiques et tout type d’antécédents médicaux et chirurgicaux figurent parmi les risques aggravés de santé qui incitent les assureurs à ajouter des exclusions ou limitations de garanties ainsi que des surprimes. Avec le dispositif de la Région Ile-de-France, ces publics pourront accéder à la propriété sans surpayer leur assurance de prêt, dont le poids dans le financement a bondi avec la baisse des taux de crédit. 

Trouvez la meilleure assurance de prêt, c'est facile!

Autres actualités