Assurance pret immobilier

Comparaison gratuite et sans engagement

  1. Accueil
  2. Assurance pret immobilier
  3. Actualités
  4. Assurance prêt immobilier : le vrai surcoût des professions à risque

Assurance prêt immobilier : le vrai surcoût des professions à risque

Assurance prêt immobilier : le vrai surcoût des professions à risque

Rédigé par Empruntis le 18/09/2019

Si les taux d’un crédit immobilier varient principalement en fonction du niveau de revenus, il en va autrement pour l’assurance du prêt à l'habitat. Les professions les plus exposées aux risques sont largement pénalisées, comme le démontre une étude récente de Capital.

 Les professions à risque ont droit à une surprime

Les revenus comptent en partie, mais c’est le niveau de risque que représente le candidat à l’acquisition qui est appréciée par l’assureur pour éventuellement imposer une surprime qui viendra alourdir le coût du crédit. Et il est évident que les personnes exerçant des métiers présentant des risques plus élevés d’accident sont identifiées et pénalisés par les établissements d’assurance, notamment dans le cadre de contrats groupes. Le magazine Capital a voulu s’en assurer et a pour cela récolté des chiffres éloquents.

 Les militaires pas épargnés

Prenons l’exemple d’un militaire, cas typique de profession exposée. En dix ans, 125 militaires sont morts pour la France lors d'opérations à l'étranger, et ce chiffre n'intègre pas la cinquantaine de décès accidentels – notamment en exercice – dans ce laps de temps. D'après Capital, un militaire contractant un prêt immobilier de 110 000€ sur 20 ans se verra appliquer un taux d'assurance de prêt de 0,61%, ce qui amène le coût de l'assurance (13 420€) presque au même niveau que le coût du crédit (14 379€). Toutefois, en faisant jouer la concurrence avec une délégation d'assurance, il peut fortement réduire le poids de l'assurance de prêt. Toujours selon Capital, le militaire peut alors espérer bénéficier d'une assurance emprunteur à 0,25% pour un crédit de 250 000€ sur 20 ans. Conséquence : le coût de l'assurance est contenu à 12 500€, un niveau nettement inférieur au coût du crédit (32 680€). Moralité : le militaire a tout intérêt à se tourner vers la délégation d'assurance pour faire baisser le coût de son assurance de prêt !

 Les pilotes de ligne peuvent diviser le coût par deux

Et l’enquête de Capital révèle le même schéma pour un pilote de ligne. Certes, la mortalité de la profession est nettement inférieure à celle des militaires, mais le risque d’accident existe et les assureurs le font payer. Pour un contrat groupe, cela se matérialise par un taux d’assurance de prêt de 0,45%, contre 0,21% pour une délégation d’assurance. Le crédit immobilier de 200 000€ sur 20 ans coûtera nettement moins cher dans le second cas : plus de 9 500€ d’écart entre les 17 952€ d’intérêts avec le contrat groupe, contre 8 368€ en faisant jouer la concurrence !

Trouvez la meilleure assurance de prêt, c'est facile et gratuit !

Autres actualités