Assurance pret immobilier

Comparaison gratuite et sans engagement

  1. Accueil
  2. Assurance pret immobilier
  3. Actualités
  4. Assurance prêt immobilier : 4 facteurs qui augmentent son coût

Assurance prêt immobilier : 4 facteurs qui augmentent son coût

Assurance prêt immobilier : 4 facteurs qui augmentent son coût

Rédigé par Empruntis le 20/04/2018

L’assurance emprunteur est un élément clé du crédit immobilier. Exigée par les banques, elle couvre l’emprunteur en cas de décès, d’invalidité, voire de perte d’emploi selon les garanties que l’on souscrit. Il est possible de souscrire l’assurance emprunteur de l’établissement prêteur, mais aussi d’opter pour une délégation d’assurance et d’en changer en cours de prêt. Le saviez-vous ? Certains facteurs augmentent fortement le prix d’une assurance. Tour d’horizon.

1. L’âge

La cotisation de l’assurance du prêt immobilier dépend de plusieurs critères, mais le plus important, c’est l’âge. Plus le souscripteur est âgé, et plus la prime sera élevée. En effet, l’établissement qui assure le crédit tient compte des risques de santé. Une personne jeune a peu de risque de développer une maladie grave, de type diabète, cancer, etc. Elle bénéficie aussi mécaniquement d’une espérance de vie plus élevée avant d’avoir remboursé la totalité de son crédit immobilier.

2. La santé

Lorsqu’on souscrit une assurance emprunteur, il est demandé de remplir un questionnaire de santé. Attention, toute erreur ou omission pourrait entraîner une annulation des garanties. L’emprunteur qui n’a aucun problème de santé obtient son assurance prêt immobilier sans difficulté. En revanche, en cas de maladie chronique, ou de cancer, il lui sera demandé de réaliser un examen complet auprès de son médecin qui devra alors remplir un document. En cas de refus, le risque est de se voir privé d’assurance… et donc d’emprunt immobilier. Il est toutefois possible, pour l’établissement assureur, soit d’induire une surprime, soit d’exclure certains risques médicaux des garanties. Les emprunteurs en invalidité ou souffrant d’une pathologie grave peuvent alors se tourner vers la convention AERAS.

3. Les métiers exposés

Certaines professions sont dites à risque, ce qui a un impact sur le coût de l’assurance emprunteur. Certaines sont évidentes : policier, CRS, journaliste, guide de haute montagne, pilote de ligne, etc. D’autres sont plus étonnantes : intermittent du spectacle, pharmacien, agriculteur. Dans tous les cas, il importe de bien choisir son établissement, car certains proposent des solutions adaptées selon les métiers.

4. Les pratiques à risque

Même s’il s’agit de loisirs, certaines activités sont évaluées comme dangereuses et induisent, pour un candidat à l’achat immobilier, une surprime. Citons, entre autres, la plongée, l’alpinisme, le parachutisme, les sports de combat… À noter que toute activité sportive pratiquée à haut niveau est considérée comme un sport à risque.

Trouvez la meilleure assurance de prêt, c'est facile et gratuit !

Autres actualités