Assurance pret immobilier

Comparaison gratuite et sans engagement

  1. Accueil
  2. Assurance pret immobilier
  3. Actualités
  4. Assurance de prêt : les antécédents de santé sont-ils forcément pénalisants ?

Assurance de prêt : les antécédents de santé sont-ils forcément pénalisants ?

Assurance de prêt : les antécédents de santé sont-ils forcément pénalisants ?

Rédigé par Empruntis le 30/04/2019

Souscrire une assurance de prêt lors est indispensable aux yeux des banques. Age, activité, professionnelle : le coût des cotisations est calculé selon plusieurs critères... dont les antécédents médicaux. Dès lors, avoir eu des problèmes de santé est-il forcément pénalisant pour souscrire cette couverture ?

 L’assurance prêt immobilier, garantie contre les aléas de la vie

Lors de la souscription d’un prêt immobilier, l’assurance emprunteur est obligatoire dans les faits car exigée par les banques, afin de se prémunir contre les aléas de la vie. Perte d’autonomie, d’emploi, maladie grave ou encore décès sont couverts par l’assurance qui garantit à la banque d’être remboursée en cas de problème, mais qui garantit également à l’emprunteur qu’il pourra faire face à ses engagements même en cas de coup dur. Pour proposer le contrat le mieux adapté à la situation de l’emprunteur, l’assurance prend en compte plusieurs critères : âge, état de santé général, habitudes de vie, nombre de personnes à charge et situation professionnelle.

 Les antécédents de santé : quel impact sur le coût de l’assurance ?

Le code de l’assurance rend obligatoire le questionnaire médical qui permet à l’assurance d’évaluer les risques et donc de calculer le montant des cotisations à verser à la souscription d’une assurance de prêt. Ce questionnaire permet de connaître l’état de santé et les antécédents médicaux : maladies, chroniques ou pas, ou opérations chirurgicales ou problèmes de santé que l’on a rencontré dans sa vie. Ces antécédents médicaux vont avoir un impact sur le coût de l’assurance de même que certains aspects comme le fait d'être fumeur.

 Un contrat adapté selon ses risques

Toutefois, quels que soient ces antécédents, il est possible de trouver un contrat adapté à ses besoins. A ce titre, rappelons que le sénateur socialiste Martial Bourquin, à l'origine de l'amendement du même nom, a présenté début avril une proposition de loi afin de clarifier le moment où un emprunteur peut changer d'assurance de prêt. La date inscrite dans cette proposition sera celle de la date de souscription à l'offre de prêt, qui sera donc la référence. 

Ensuite, la convention AERAS permet aux personnes présentant un risque aggravé de santé de s’assurer pour leur crédit immobilier. Enfin, le droit à l’oubli permet depuis 2015 à d’anciens malades du cancer de ne pas mentionner leurs antécédents passé un certain délai, et donc de pouvoir souscrire une assurance de prêt immobilier à un tarif sans majoration.

Trouvez la meilleure assurance de prêt, c'est facile et gratuit !

Autres actualités