Assurance pret immobilier

Comparaison gratuite et sans engagement

  1. Accueil
  2. Assurance pret immobilier
  3. Actualités
  4. Assurance de prêt immobilier : comment s'est porté le marché en 2016 ?

Assurance de prêt immobilier : comment s'est porté le marché en 2016 ?

Rédigé par Empruntis le 04/08/2017

Assurance de prêt immobilier : comment s'est porté le marché en 2016 ?

Quels sont les éléments clés à retenir pour le marché de l'assurance de prêt immobilier en 2016 ? La Fédération Française de l'Assurance (FFA) revient sur une année plutôt stable pour le secteur.

8,8 milliards d'euros de cotisations d'assurance emprunteur

Les cotisations d'assurance sont en hausse de 1% par rapport à 2015. Et l'assurance emprunteur pèse lourd : 8,8 milliards d'euros en 2016. Un total qui progresse depuis 2012 (8,2 milliards d'euros). Le bilan de la FFA concerne tous les types d'assurance emprunteur, autant l'assurance de pret immobilier que le crédit conso et les emprunts professionnels. 

Dans le détail, l'assurance de prêt immobilier concerne 73% des cotisations d'assurance emprunteur, soit 6,5 milliards d'euros. Suivent les assurances de crédits à la consommation (21%) et les prêts professionnels (6%) avec respectivement, 1,8 milliard d'euros et 500 000 euros de cotisations. 

Et la délégation d'assurance dans tout ça ?

Depuis 2010 avec la loi Lagarde, la délégation d'assurance est possible. "La délégation d'assurance désigne le fait d'assurer un prêt immobilier auprès d’un assureur autre que celui proposé par l’établissement de crédit", rappelle la FFA.  Un dispositif renforcé en 2014 par la loi Hamon pour l'assurance de prêt immobilier qui permet de changer d'assurance la première année, puis en 2017 par l'amendement Bourquin qui a instauré la résiliation annuelle.

Même s'ils en ont le droit, les assurés ne semblent pas encore saisir l'opportunité de la délégation. L'année dernière, 15% des contrats souscrits concernaient la délégation d'assurance de prêt immobilier. Un pourcentage qui reste stable par rapport à 2015, selon la Fédération. 

Comparer les assurances de prêt immobilier avant de vous engager

C'est là le principal conseil à retenir. La comparaison des assurances permet à l'emprunteur de bénéficier d'un tarif compétitif avec des garanties équivalentes à celles proposées par la banque. L'assurance de crédit est en effet un coût non négligeable dans ce type d'opération. Elle s'ajoute aux intérêts du prêt (définis par le taux immobilier) et aux frais liés au crédit (bancaires, garantie, etc.). 

La garantie décès est la plus souscrite

Dans le cadre de la couverture du prêt immobilier, des garanties de remboursement sont prévues dans le contrat. En cas de décès, d'invalidité, d'incapacité de travail, l'assureur prendra en charge les mensualités du prêt dans la limite de la quotité choisie et des conditions du contrat. Et la FFA constate naturellement que 70% des cotisations d'assurance concernent la garantie décès suivie par la garantie incapacité-invalidité avec 27%. La garantie perte d'emploi, qui est onéreuse, ne concerne que 3% des cotisations en 2016. 

Le marché vient de connaître une petite révolution... Reste à voir si les emprunteurs profiteront de cette nouveauté. Les prochains bilans de la FFA apporteront, à coup sûr, la réponse.

Trouvez la meilleure assurance de prêt, c'est facile et gratuit !

Autres actualités