Assurance pret immobilier

Comparaison gratuite et sans engagement

  1. Accueil
  2. Assurance pret immobilier
  3. Actualités
  4. Assurance crédit : avec les taux bas, son poids augmente

Assurance crédit : avec les taux bas, son poids augmente

Assurance crédit : avec les taux bas, son poids augmente

Rédigé par Empruntis le 25/09/2019

Avec des taux de crédit immobilier à des niveaux si bas, on pourrait croire que le coût du financement de l’acquisition d’un bien se réduit de manière proportionnelle… Mais c’est sans compter sur l’assurance emprunteur, dont le poids a augmenté. Explications.

 Le coût du crédit divisé par deux

Les taux bas, une aubaine pour souscrire un prêt immobilier et financer une accession à la propriété ou un investissement locatif sans disposer d’un apport mirobolant ! Avec un taux moyen à 1,17% d’après l’observatoire Crédit Logement/CSA contre 2,25% fin 2015 par exemple, le coût du financement s’est effondré : il a été divisé par deux ! Mais on parle ici du coût "hors assurance". Car lorsqu’on réintègre l’assurance de prêt immobilier, il n’est plus question d’un montant divisé de moitié…

 Une taxe qui alourdit la note

Si les taux baissent en 2019, l’assurance de prêt a augmenté au 1er janvier, en raison de la suppression de l’exonération de taxe spéciale sur les conventions d’assurance (TSCA) appliquée à la garantie décès. Cette taxe de 9% n’est plus seulement réservée aux garanties incapacité, invalidité et perte d’emploi. Et en s’étendant à la garantie décès, elle couvre désormais 100% des mensualités, couvre la moitié auparavant. En toute logique, cela se traduit par une hausse du coût de l’assurance emprunteur d’environ 4,5%.

 Un surcoût variable selon les profils

D’après le magazine Capital, le surcoût est toutefois inférieur à un euro par mois pour un emprunt de 200 000€ sur 20 ans dont les mensualités de l’assurance ne dépassent pas 15€. Sur la durée totale de remboursement, cela représente moins de 160€ en plus, à ajouter à 3 500€ de primes. En reprenant le même exemple, le surcoût est toutefois proportionnellement plus important pour les profils exerçant un métier à risque (290€ à ajouter aux 6 425€ de primes) ou souffrant d’une pathologie (1 115€ en plus des 24 800€ de primes).

 La délégation d’assurance fait tomber le coût des primes

Un moyen d’atténuer le poids de l’assurance de prêt est d’opter pour la délégation d’assurance prêt immobilier. La marge des assureurs est en effet moindre que celle des établissements prêteurs qui proposent un contrat groupe, mais ce sont leurs garanties sur-mesure qui permettent de faire fondre le montant des primes. D’après l’UFC-Que Choisir, un emprunteur de 35 ans sans problème de santé ayant emprunté 200 000€ sur 20 ans peut réaliser 4 000€ d’économies en préférant la délégation d’assurance à un contrat groupe !

Trouvez la meilleure assurance de prêt, c'est facile et gratuit !

Autres actualités